Authentification :
En cas de probleme, Contactez nous
 Coordonnées :
   Centre Hospitalier Bélair
   1 rue Pierre Hallali
   08011 Charleville Mézières Cedex
   tél: 03 24 56 88 88
   tél: 03 24 59 00 18
> Histoire et Patrimoine

Histoire
Un hôpital, un quartier, une histoire

Le 21 octobre 1966, M. Jean Marcel JEANNENEY, alors Ministre des Affaires Sociales, pose la première pierre du Centre Psychothérapique des Ardennes, dont la construction était décidée par le Conseil Général des Ardennes, depuis 1957.

Le 16 juin 1969, l'Établissement ouvre officiellement ses portes pour accueillir en priorité les malades Ardennais, jusque là hospitalisés au Centre Hospitalier de PREMONTRE (Aisne).Le département se trouve dès lors doté d'un Établissement Spécialisé, moderne, efficace, répondant à tous les besoins de sa population en ce qui concerne la lutte contre les maladies mentales, l'alcoolisme et les toxicomanies.

Il permet non seulement la mise en oeuvre des techniques hospitalières traditionnelles mais également l'application des doctrines "révolutionnaires" de la sectorisation, préconisées par la Circulaire Ministérielle du 15 mars 1960.

En effet, les services intra-hospitaliers constituent le pivot des diverses interventions réalisées au domicile des patients et dans les structures extrahospitalières ; ces interventions permettant aux équipes soignantes un dépistage précoce et une efficacité accrue. Grâce à cela, l'hospitalisation, lorsqu'elle s'avère nécessaire, ne constitue plus qu'une étape, souvent de courte durée .

L'Établissement est devenu le "Centre Hospitalier Spécialisé" en application de l'arrêté ministériel du 7 août 1975.

Construit dans le quartier de Bélair, il en a pris la dénomination et pour beaucoup de carolomacériens, Bélair, c'est surtout l'Hôpital Spécialisé.

Le château

Trente hectares de terrain boisé sur les hauteurs de Charleville, à quelques minutes du centre ville, tel se présente le domaine de Bélair où la famille Renaudin, qui appartient à la bourgeoisie industrielle et commerçante de la Belle Époque, fait construire en 1899, le château qui porte encore aujourd'hui son nom. Opulent rendez-vous de chasse plus que demeure de maître, le château Renaudin connaît un destin particulier durant la Première Guerre Mondiale puisque l'Empereur Guillaume II en fit durant deux ans son "pied-à-terre" ardennais, Charleville étant devenu le siège du Grand Quartier Général allemand. On peut encore voir dans les documents d'archives une curieuse photographie du château dont les toitures sont surmontées de filets tendus destinés à le protéger des bombes alliées.

Actuellement, le château comporte trois salons de réception, une salle de réunion, la salle du Conseil d'Administration, des chambres et des studios pour des hôtes de passage ou des stagiaires. Ni mobilier d'époque, ni objets d'art ne témoignent de son passé festif ou guerrier.

 
Patrimoine
Le CH Bélair en photo

 Centre Hospitalier Bélair © 2008
 Informations légales
PrésentationQuotidien du patientDocumentationVie associativeAgendaAppels d'offresRecrutements